Pour une grève :

COLLECTIVE ET ORGANISEE RATP, SNCF, éducation nationale, chimie sont dotés de cadres permettant à la grève d’y avoir un caractère collectif et organisé. Dans la plupart des autres secteurs, alors même que l’ultra-majorité des travailleurs.ses entourent le mouvement de leur sympathie, la gréve n’a pas encore ce caractère collectif : il s’agit de grèves individuelles d’opinion. Or, il est vital de renforcer le caractère organisé, démocratique – de la base au sommet – du mouvement, aussi bien pour l’ancrer dans tous les secteurs que pour mettre la conduite de la grève et des éventuels contacts avec le gouvernement (ou, mieux, de son boycott) sous le contrôle des travailleurs.ses… Lire la suite

Retraites : et maintenant… Que faire ?

Photos retraites
L’élan gréviste du 5 décembre a permis aux équipes syndicales de bien des établissements, publics ou privés, et plus largement à de nombreux.ses travailleurs.ses, de renouer avec l’idée qu’une victoire est possible face à l’offensive capitaliste qui cherche à briser les uns après les autres nos maigres protections face à la misère et à la précarité à laquelle veut nous condamner cette société. La réforme des retraites est un coup sévère que la bourgeoisie veut asséner à notre camp social. Par l’ampleur de la misère qu’elle promet aux ancien.ne.s, cette réforme, si elle passe, est aussi la promesse d’attaques redoublées, d’une portée inégalée, qui seront immanquablement portées à son issue contre les droits sociaux et les libertés politiques des exploité.e.s. Pas le choix : il faut gagner cette épreuve de force !… Lire la suite

Jusqu’ici, tout va bien : compte-rendus de la #GrèveGénérale du 5 décembre

Photo manifesatiotn
Partout sur le territoire, les grèves et les manifestations du 5 décembre ont lancé le mouvement contre la réforme des retraites. Les militant·es de l’UPC ont participé à ces actions. Lyon La journée a commencé tôt par le blocage de l’université Lyon II par les étudiant·e·s protestant à la fois contre la réforme des retraites et la précarité étudiante. Plusieurs lycées (comme par exemple Ampère Saxe ou la Martinière) ont également été bloqués ainsi que des dépôts logistiques et des axes routiers. À partir de 10h30, malgré les trains et les bus massivement à l’arrêt (1 TER sur 20 roulait), 35000 manifestant·e·s ont participer à la manifestation appelée par l’intersyndicale.… Lire la suite