Poser la question du régime, préparer la révolution sociale.

L’irruption massive de centaines de milliers de personnes dans une mobilisation dirigée contre le gouvernement ; le soutien, ne se démentant pas, d’une majorité de la population à cette mobilisation qui persiste, chaque semaine, d’actes en actes, en dépit des reculs successifs de l’exécutif et sans respecter aucune trêve des confiseurs ; les germes de division apparaissant dans la majorité parlementaire : tout signale qu’en France, et au-delà de ses gestionnaires du moment, le régime en place est à bout de souffle. Une situation potentiellement pré-révolutionnaire est susceptible de s’ouvrir. La mobilisation, ses ambiguïtés et ses différents registres font écho à une crise plus profonde encore que celle des institutions : la crise internationale de l’économie capitaliste.… Lire la suite

Le crime quotidien

« Mais il n’est plus l’heure pour personne de cacher le vrai jeu joué. » L’été de la France paranoïaque traîne en longueur. Dans les journaux télévisés, la trouille dégouline des micro-trottoirs, suinte des voix off, s’étale dans les mines équivoques des présentateurs au chevet d’un pays à feu et à sang. Les faits divers se succèdent, on se sent comme étranglé, étouffé par un corset tissé de meurtres, de braquages sanglants, de vols et d’agressions incompréhensibles. On ne les voit pas encore, ces actes de guerre terrible qui pourtant seraient partout, mais on s’y prépare : quelques excités s’arment, hurlent leur peur dans des réunions de riverains, s’organisent en « voisins vigilants », rivalisent de bêtise et de lâcheté.… Lire la suite