Débuts d’un soulèvement en Irak

Notre camarade Muayad Ahmed, actuellement en Irak nous a permis de traduire cette analyse qu’il a rédigé et qui a été initialement publié par Alliance for Workers Liberty en Angleterre. Pour lui la situation en Irak est sans précédent depuis 2003… Un rapport conjoint des ministères irakiens de l’Intérieur et de la Défense a confirmé les chiffres de 104 mort.e.s et de 4000 blessé.e.s – mais d’autres sources annoncent plus de 150 mort.e.s par balles et 6000 blessé.e.s dans les manifestations de ces dernières semaines. Des centaines de personnes ont été emprisonnées. Il s’agit d’une réponse violente envers des manifestations pacifiques des résident.e.s des villes irakiennes, et elle fut exécutée à dessein.… Lire la suite

Vicenzo Vecchi : liberté pour les prisonniers politiques

Vicenzo Vecchi, peintre en bâtiment de 46 ans, risque d’être extradé en Italie pour répondre à une condamnation prononcée il y a 18 ans. Alors âgé de moins de 30 ans, il avait fait parti de ceux qui s’étaient soulevés contre la venue en 2001 du G8 à Gênes. Pendant ces manifestations, les policiers italiens ont tué le 20 juillet le génois Carlo Giuliani et ont torturés le 22 de nombreux·ses militant·e·s dormant à l’école Diaz. Pourtant l’Italie de Salvini et de Di Maio préfèrent s’en prendre aux militant·e·s anticapitalistes. Vicenzo Vecchi a été condamné en 2007 pour s’être opposé aux néofascistes du Movimento Sociale Fiamma Tricolore puis en 2009 à 12 ans de prison pour son opposition à la grande messe des États capitalistes triomphants.… Lire la suite

Interview de Muayad Ahmed, révolutionnaire irakien

Muayad Ahmed est un communiste révolutionnaire irakien, auparavant secrétaire du Parti Communiste Ouvrier d’Irak (PCOI). Lui et plusieurs autres militant·e·s ont quitté le PCOI l’été dernier. En visite à Londres, Muayad a présenté leur nouvelle organisation à l’organisation britannique Alliance for Workers’ Liberty (organisation trotskyste). Ce texte est la traduction en français de l’article publié par Alliance for Workers’ Liberty dans leur journal Solidarity le 31 octobre 2018. Nous avons formé une nouvelle organisation, dénommée Organisation pour une Alternative Communiste en Irak (OACI). En juillet dernier, nous avons rédigé une première déclaration, présentant notre programme et tâches à réaliser en 34 points.… Lire la suite

Mexique : soutien aux étudiant·e·s

Depuis fin juillet, les étudiant·e·s au Mexique construisent la grève pour dénoncer le fonctionnement antidémocratique de l’université, la baisse des financements et le risque d’augmentation des frais d’inscription. Lors des dernières manifestations et assemblées générales les étudiant·e·s ont subi de violentes attaques faisant plus de 14 blessé·e·s par des groupes para-étatiques (les « porriles » ou « porros ») notamment le 3 septembre dernier. Les étudiant·e·s des Juntas Defensivas Universitarias ont rédigé le communiqué suivant pour dénoncer la répression et les diffamations diffusées à leur encontre. Au mouvement étudiant, travailleuses et travailleurs,organisations et médias libres, À travers ce texte, nous, organisations et individus signataires, souhaitons dénoncer les diffamations et attaques que le journal mexicain Excelsior a publiées à l’encontre de différents activistes, parmi lesquels Nahum Perez Monroy, militant politique en master à l’Université Nationale Autonome du Mexique et militant du collectif « Ensemble pour la défense de l’Université » (Juntas Defensivas Universitarias), ainsi que les activistes et professeurs d’université Gilberto Ramirez et Mario Benitez.… Lire la suite

Hirak : un an de luttes !

Le dimanche 19 novembre 2017, un événement tragique a encore secoué le Maroc : 15 femmes sont mortes piétinées dans un mouvement de foule lors d’une distribution d’aide humanitaire après une bousculade meurtrière à Sidi Boulaalam, à 60 km d’Essaouira, soulignant ainsi l’état d’extrême pauvreté dans lequel certaines régions du Maroc sont plongées depuis des décennies. Ainsi au Rif, dans une autre de ces régions, une année vient de s’écouler après le déclenchement du plus grand mouvement de contestation que le pays ait connu depuis l’arrivée au pouvoir en 1999 du roi Mohammed VI. Le 28 octobre 2016 dans la ville d’Al Hoceïma, Mouhcine Fikri, vendeur de poisson, était broyé dans un camion poubelle en essayant de récupérer sa marchandise, le tout sur ordre de la police.… Lire la suite

L’Empire contre-attaque

Le 6 avril les États-Unis de Trump ont tiré près d’une soixantaine de missiles sur une base militaire du dictateur Al-Assad. Ce dernier est lui-même accusé d’avoir perpétré une attaque chimique meurtrière à Khan Sheikhoun qui aurait fait jusqu’à 86 morts. Si le président syrien et son soutien russe sont responsables de cette nouvelle atrocité contre la population, les bombardements américains n’ont rien à envier à cette politique criminelle. Apparemment, pour Trump, refuser d’accueillir des Syrien.ne.s aux États-Unis n’empêche pas de les faire bombarder chez eux. Dans la même veine, l’armée états-unienne a laché le 13 avril une bombe de 10 000 kilos sur l’Afghanistan… Qui pourra encore croire à des « frappes chirurgicales » après cela ?… Lire la suite

Sommet France-Afrique : l’impérialisme économique

Le 27ème sommet Afrique-France s’ouvrira ce vendredi 13 janvier dans la capital malienne, Bamako. Une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement africains se réuniront autour de François Hollande, lider maximo de l’impérialisme en Afrique. Pompeusement nommé sommet pour le Partenariat, la Paix et l’Energie, il s’agira surtout de discuter des grands enjeux liés à la sécurité sur le continent (essentielle pour les affaires des capitalistes) et de se rassurer sur les promesses de développement économique du continent, ressource aujourd’hui indispensable aux plus grands groupes capitalistes français. Avec une croissance prévisionnelle de 4,4%, des ressources naturelles abondantes et un taux de chômage particulièrement élevée, le continent représente une manne financière considérable et une réserve de main d’oeuvre bon marché pour les entreprises du CAC40.… Lire la suite

Alep : la semaine sanglante

Alep a capitulé. Assassinée par le gouvernement Assad, la Russie, le Hezbollah et l’Iran. L’horreur qui se passe sous nos yeux ne devrait pas rester sans réaction. Demain, ce sera peut-être le tour de Mossoul d’être bombardée par l’impérialisme occidental. Au lieu de soutenir les classes populaires dans leurs combats face à l’organisation Etat Islamique, les USA ou la France préfèrent recourir aux bombardements en massacrant au passage des civils. En 2011, dans l’élan des révoltes populaires en Tunisie, Egypte, Maroc, Yémen, Bahreïn, les Syrien-ne-s sont descendu-e-s massivement dans la rue pour exiger des réformes démocratiques profondes. Les partisans d’une révolution prolétarienne, dans des groupes tels que la Gauche révolutionnaire syrienne, bien que minoritaires, se sont organisés contre le régime de Bachar Al-Assad  parfois au côté de groupes démocrates bourgeois ou, dans certaines villes, de groupes proches des Frères musulmans.… Lire la suite

Grève des ouvriers de Honda à l’usine de Tapukara

Le matin du 16 février, un superviseur a agressé un travailleur contractuel (dans les grandes industries indiennes, la main d’œuvre est divisée en catégories – permanents, contractuels, apprentis – qui effectuent souvent les mêmes tâches mais disposent de droits et de salaires très différentiés ; depuis une dizaine d’années, la part des travailleurs précaires n’a cessé de croître et les quelques victoires obtenues dans les luttes n’ont bénéficiées qu’aux travailleurs permanents, accentuant encore ainsi la fragmentation et la division des travailleurs) qui refusait de faire des heures supplémentaires. Le travailleur se plaignait de la surcharge de travail qui lui avait déjà été imposée.… Lire la suite