Retour sur la grève des coursiers de plateforme stéphanois.

En décembre dernier, les coursiers stéphanois des plateformes de livraison se sont mis en grève et ont bloqué pendant une journée l’activité de livraison des plateformes sur la ville. Retour sur les conditions de cette grève avec Charlie*, coursier gréviste. QUELQUES ELEMENTS DE CONTEXTE À Saint-Etienne, trois grandes plateformes de livraison – Deliveroo, Uber Eats et Stuart – emploient environ 200 coursiers sous statut d’autoentrepreneurs. En décembre dernier, ces travailleurs ont réalisé une grève massive pour dénoncer leur niveau de rémunération et leurs conditions d’emploi : au cours du principal jour de la mobilisation, les chaînes de fast-foods étaient bloquées par les grévistes et l’activité de la plateforme sur la ville quasiment à l’arrêt.… Lire la suite

Pour conjurer la catastrophe sanitaire et sociale : mobilisation collective, réquisition et planification de la production thérapeutique et vaccinale !

Sur le fondement de la seule statistique officielle, incomplète, des États, 2 300 000 personnes sont décédées des suites du Covid-19, un peu plus d’un an après le début de la pandémie. A ceux-là s’ajoutent les dizaines de millions d’autres qui garderont des séquelles de la maladie. Ces chiffres marquent de fortes disparités, entre les pays ayant fait le choix d’une stratégie de suppression virale, ne décomptant parfois que quelques dizaines de morts tout au plus, et ceux ayant laissé filer l’épidémie, touchés bien plus fortement. Il n’en reste pas moins que toutes ces situations dépendent aussi de facteurs politiques et géographiques, graduant ces disparités.… Lire la suite

Du problème-dollar à l’émeute du Capitole

0 – L’objectif de cet article est d’analyser les évènements qui ont eu lieu au Capitole le 6 janvier dernier comme la cristallisation de mouvements de long cours qui affectent la position internationale des Etats-Unis et génèrent différents types de réactions politiques et sociales au sein du pays. Il s’agit de replacer « le Capitole » dans un autre champ que le temps court. Que dire d’un « coup d’Etat » qui transforme ipso facto une momie fade comme Joe Biden en « destin américain » ? Qui sont finalement les dindons de cette farce sinistre ? L’analyse de temps moyen ne permet pas de répondre à ces questions de conjoncture immédiate ; elle explique en revanche les conditions de possibilité de tels évènements.Il… Lire la suite

La politique sanitaire et les deux fonctions de la bourgeoisie

Suite notamment à la parution dans le journal The Lancet d’une tribune de chercheuses et chercheurs en faveur d’un confinement « dur »  un débat se déroule entre militant·e·s en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni. Ce débat s’est cristallisé autour d’un appel dénommé #ZeroCovid. Pour résumer : les pour s’appuient sur la défense du prolétariat et des précaires, étant les plus exposés au virus. Les contre estiment que la mise en place d’un tel dispositif repose nécessairement sur l’idée, erronée, que la pandémie prendra fin, et qu’un confinement s’impose par la police, ce qui tend nécessairement à nourrir les tendances autoritaires des États et les contrôles aux frontières.… Lire la suite

Comment la lutte des classes a créé Noël

Souvent présenté comme une récupération chrétienne de fêtes païennes, le Noël tel que nous le fêtons semble n’avoir qu’une longue histoire diffuse dont il serait impossible véritablement de dater le commencement. Pourtant, cette manière de le fêter est intimement liée à la naissance de notre société moderne, du capitalisme industriel, et du salariat généralisé. Notre Noël moderne est une invention du capitalisme victorien. Au Royaume-Uni, avant l’avènement du capitalisme industriel, tous les travaux, à l’exception du soin des animaux, s’arrêtaient et ne reprenaient que le « lundi de la charrue », le premier lundi après la douzième nuit. Cette tradition des « Douze jours » était largement répandue en Europe depuis le Moyen Âge 1.… Lire la suite

Soutien aux familles des détenus de la Maison d’arrêt de Seysses

La Maison d’arrêt de Seysses est à présent tristement célèbre. Les appels au secours et à la mobilisation lancés par des familles en colère commencent à résonner. C’est notamment l’émission et le journal « L’envolée » qui porte ces voix. Les faits sont à présent de notoriété publique : les surveillants de la maison d’arrêt de Seysses profitent d’un rapport de force inégal pour s’adonner à des pratiques de torture, le nombre de « suicides » y est particulièrement élevé. Les récits remontent depuis une dizaine d’années : l’utilisation d’une technique de combat plonge le détenu dans le sommeil. Il se réveille alors nu et se fait rouer de coups par une équipe de matons.… Lire la suite

Crise sanitaire ? Urgence du communisme.

Lors de la première vague de la pandémie du COVID-19, le gouvernement a d’abord affirmé que les masques étaient inutiles pour cacher une pénurie, puis a laissé en première ligne le prolétariat – majoritairement féminin et racisé – exposé au virus sans protection avec pour seuls remerciement quelques applaudissements. Ensuite il a improvisé totalement le déconfinement. Ils ont choisis de se focaliser sur l’individu et sa responsabilité, plutôt que de poser le problème au niveau de la responsabilité des collectivités.  Même dans un cadre capitaliste, il était possible de faire autrement : d’autres gouvernements bourgeois, comme ceux d’Allemagne ou de Corée du Sud qui a augmenté significativement son nombre de lit d’hôpitaux contrairement à tous les autres pays de l’OCDE, ont pris des décisions bien plus efficaces et plus rapidement.… Lire la suite

Amendement anti-squat : c’est le capital qu’il faut expulser !

« Leur situation particulière a ému toute la France»Emmanuelle Wargon
Cette petite phrase récente de l’actuelle ministre du logement est un geste sincère de compassion, registre étonnant venant d’une membre du gouvernement Macron qui nous avait jusqu’à présent davantage habitué à la glorification des « premiers de cordée ». Mais à qui s’adresse cette pensée touchante ? Aux morts de la guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan ? Aux trop nombreuses victimes de féminicides ? Aux travailleurs et travailleuses licencié·es sous prétexte de crise du COVID-19 ? Rien de tout ça. Cette situation si émotionnante est celle des propriétaires dont les résidences secondaires vides sont squattées par des familles cherchant un toit où dormir.… Lire la suite

Contre l’ensauvagement du capital

Revolution murale
Une fois de plus le capitalisme traverse une terrible crise économique. Une fois de plus on demande aux travailleur·se·s, aux exploité·e·s de payer la facture… Selon Pôle-Emploi, actuellement en France métropolitaine, plus de 5 millions de personnes sont inscrites en catégories A, B, C. Il faut ajouter à cela que de plus en plus de travailleur·se·s sont employé·e·s dans des contrats précaires (3,7 millions de personnes en 2019). Comment s’étonner dès lors que le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté augmente ? Selon le dernier rapport de l’Insee, celui ci est passé de 8,9 en 2017 à 9,3 millions en 2018, soit la plus forte hausse depuis 8 ans.… Lire la suite

Retour sur la situation au Liban avec Joseph DAHER

L’Union Pour le Communisme souhaite exprimer sa plus profonde solidarité avec le peuple libanais victime de la barbarie capitaliste dans ces expressions brutales que sont le régime confessionnel libanais, la catastrophe de l’explosion de Beyrouth et la dramatique crise économique qui touche le prolétariat et les classes moyennes libanaises. Nous nous sentons solidaires des manifestations des travailleur.es de ces dernières semaines, qui affrontent courageusement les forces corrompus du régime et nous espérons qu’elles auront la plus ample résonance révolutionnaire. Nous donnons la parole à Joseph DAHER (auteur de l’ouvrage « Le Hezbollah : un fondamentalisme religieux à l’épreuve du néolibéralisme« , édition Syllepse) pour bénéficier des éclairages nécessaires à la compréhension de la situation localement.… Lire la suite