Agents territoriaux en déconfinement.

Eboueurs

50 000 agents territoriaux ont travaillé sur le terrain pendant toute la durée du confinement. Dès le début de la pandémie, ils ont été mobilisé pour l’organisation du 1er tour des élections municipales. Pour la suite, ce sont surtout les agents de catégorie C des services publics essentiels qui se sont retrouvés en première ligne : ramassage des déchets, entretien des réseaux d’eau potable et d’assainissement, maisons de retraite, portage de repas et aides à domicile auprès des personnes âgées, viabilité des routes, crématorium et entretien des cimetières etc.

Pour les agents en télétravail ou en autorisation d’absence exceptionnelle, une ordonnance ministérielle a permis aux employeurs territoriaux d’imposer jusqu’à 10 jours de congés. Comme si le confinement était synonyme de vacances ! La CGT a contesté cette ordonnance avec un recours juridique devant le Conseil d’État.

Des tâches spécifiques au déconfinement sont confiées aux agents territoriaux, par exemple :

  • la distribution de masques ;
  • la ré-ouverture des établissements scolaires dont les bâtiments et le personnel technique relèvent des communes, des départements et des régions. Ré-ouverture qui est une grande source d’inquiétude au niveau sanitaire, notamment pour les cantines.
  • La ré-ouverture d’équipements utiles au dé-confinement, tels que les déchetteries
  • La création de nouvelles pistes cyclables, présentées par les autorités comme une alternative aux transports en commun.

Les missions habituelles vont reprendre progressivement à partir du 11 mai. Le télétravail commence à s’installer dans les mœurs. Le retard vis-à-vis du privé dans ce domaine est en train d’être rattrapé, au risque d’accélérer le clivage entre l’encadrement et les agents de terrain.

Les protocoles à suivre et les moyens mis à disposition pour se protéger du COVID dans le cadre du dé-confinement sont variables d’une collectivité à l’autre. Elles s’inspirent souvent du guide éditée pour le BTP. Ces consignes ne sont pas toujours réalistes concrètement et peuvent être très contraignantes pour les agents eux-mêmes. Il faudra également que les collectivités mettent les moyens en face, y compris les toutes petites communes de moins de 50 habitants… . Globalement, il existe un consensus syndical sur la reprise du travail le 11 mai sous réserve de la mise en place de mesures de protection suffisantes (tests, masques etc.). La fédération CGT a maintenu pour tout le mois de mai son préavis de grève afin de permettre aux agents de cesser le travail si les employeurs ne mettent pas en œuvre de telles mesures. Ce préavis avait déclenché en mars-avril la colère de Macron, qui a eu le culot d’accuser la CGT de « déserter » la guerre contre la pandémie.

L’heure s’annonce à l’austérité pour les collectivité territoriales en raison de la baisse importante des recettes issues de l’activité économique (Contribution Economique Territoriale, droits de mutation etc.) pendant la crise. Mais celle-ci a bon dos, la situation délicate des finances des collectivités a surtout pour origine des choix politiques datant de plusieurs années (suppression de la Taxe Professionnelle et de la taxe d’habitation, baisse des dotations de l’État) à l’image des restrictions budgétaires dans la fonction publique hospitalière. Les conséquences peuvent être potentiellement lourdes pour les agents (non reconduction de salarié.es contractuels, régimes indemnitaires à la baisse etc.) et pour la population (baisse des subventions aux associations etc.). A titre d’illustration, les Conseils Départementaux utilisent le prétexte de la crise pour rechigner à appliquer la prime de feu promise par le ministre de l’intérieur suite aux grèves et manifs des sapeurs-pompiers lors des semaines précédant le confinement.

Credit photos : By Kevin.B – Own work, CC BY-SA 3.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.