Manifestations et émeutes en Iran

Une vague de manifestations et d’émeutes a lieu en Iran depuis le vendredi 15 novembre 2019

Le régime islamique a coupé Internet, tué plus de 10 manifestants et arreté des milliers

Ce texte est une traduction d’un communiqué de presse de la campagne pour la libération des prisonniers politiques en Iran.

Le peuple iranien a besoin de votre soutien

            La soudaine augmentation au triple du prix de l’essence a déclenché une vague de manifestations dans de nombreuses villes partout en Iran. De nombreux Iranien.ne.s, en ayant assez de l’inflation sur les prix de la nourriture et autres produits essentiels, sont descendu.e.s dans la rue lorsque le régime islamique a prix la décision de tripler le prix de l’essence vendredi 15 novembre. Ils / elles ont bloqué avec leurs voitures les rues, les autoroutes et l’accès aux stations d’essence afin de montrer leur colère. Ils / elles se sont courageusement confronté.e.s aux forces de l’ordre qui n’hésitent pas à tirer pour tuer. Ils / elles ont montré sans relâche leur colère et leur frustration envers les élites du régime islamique, aussi bien contre Rouhâni et le Guide Suprême Khâmenei, qui empôchent l’argent public en imposant la pauvreté la plus crue à des millions de femmes, d’hommes et d’enfants. Nombreux.ses sont celles et ceux en Iran dans les rues appelant à la « mort de la dictature » et usant d’autres slogans ciblant l’ensemble du régime islamique. Le prix de l’essence a été l’affront de trop qui a crée cette protestation a un nouveau niveau à travers le pays et les élites du régime ont été sérieusement ébranlées par ces manifestations.

            Le régime a coupé l’accès à Internet afin de stopper la diffusion de l’information concernant les manifestations vers le monde extérieur. Toutefois, ignorant toutes menaces et privations, les manifestant.e.s iranien.ne.s ont démontré leur colère et insatisfaction contre le régime. Ces manifestations rappellent le soulèvement d’il y a deux ans, en 2017, lorsque des milliers furent arrêté.e.s et torturé.e.s et six personnes moururent des conséquences de ces tortures.

            Cette fois-ci, les manifestant.e.s continuent leurs actions contre le régime islamique malgré la brutalité et criminalité des forces de sécurité, et ils / elles ont besoin de votre soutien. Celui-ci pourrait porter leur voix à travers le monde et contrebalancer les tentatives meurtrières du régime à les soumettre au silence. En leur servant de relais, il constituerait une réponse cruciale à la tentative du régime de couper Internet en espérant ainsi isoler les Iranien.ne.s. Votre soutien aux manifestant.e.s est urgent. Envoyez des lettres de protestation au régime islamique en Iran, demandant la libération de tous.tes les détenu.e.s et la suspension des arrestations.

Pour plus d’information, contactez :

Campaign to Free Political Prisoners in Iran (CFPPI)

 www.cfppi.org

Shiva Mahbobi, spokesperson

 shiva.mahbobi@gmail.com     +44(0) 7572356661 

Comment apporter votre soutien :

Prenez quelques moment de votre temps en envoyant un message de solidarité aux Iranien.ne.s et en demandant la libération des détenus et prisonnier.ère.s politiques. Vous pouvez envoyer une lettre au gouvernement iranien ou aux ambassades du régime présentes dans différents pays. Des détails sont disponibles plus bas.

Rédigez un communiqué de votre syndicat / organisation demandant la libération immédiate des récent.e.s déténu.e.s.

Envoyez une lettre à votre gouvernment pour lui demander de rompre ses liens avec le régime iranien et d’émettre une condamnation publique de la répression contre les manifestant.e.s et une demande de libération des prisonnier.ère.s politiques.

Tweetez en utilisant le hashtag #IranProtest ou aux comptes @HassanRouhani @khamenei_ir. Par exemple : I demand immediate and unconditional releaseofallthedetainees. #IranProtest Stop arresting protesters.

Adresses:

À:

Hassan Rouhani: Email: media@rouhani.ir , Twitter: @HassanRouhani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.