Vicenzo Vecchi : liberté pour les prisonniers politiques

Vicenzo Vecchi, peintre en bâtiment de 46 ans, risque d’être extradé en Italie pour répondre à une condamnation prononcée il y a 18 ans. Alors âgé de moins de 30 ans, il avait fait parti de ceux qui s’étaient soulevés contre la venue en 2001 du G8 à Gênes.

Pendant ces manifestations, les policiers italiens ont tué le 20 juillet le génois Carlo Giuliani et ont torturés le 22 de nombreux·ses militant·e·s dormant à l’école Diaz. Pourtant l’Italie de Salvini et de Di Maio préfèrent s’en prendre aux militant·e·s anticapitalistes. Vicenzo Vecchi a été condamné en 2007 pour s’être opposé aux néofascistes du Movimento Sociale Fiamma Tricolore puis en 2009 à 12 ans de prison pour son opposition à la grande messe des États capitalistes triomphants.

Le gouvernement italien MC5-Ligue qui se veut « anti-système » montre bien là ce qu’il est en réalité : un gouvernement aux ordres de sa bourgeoisie et de sa police qui n’ont toujours pas digéré l’humiliation qu’elles ont subie en 2001. Cette même bourgeoisie n’hésite pas à fermer ses portes aux bateaux de sauvetage des migrant·e·s, les condamnant au retour en mer.

Le mouvement 5 étoiles a permis à la Ligue de se renforcer et se voit aujourd’hui mis à l’écart par ceux qu’elle avait cru pouvoir utiliser. Avec cette force électorale apparente de l’extrême droite, des groupes néofascistes s’arment de nouveau et les personnes racisées et leurs soutiens sont les premiers à en faire les frais.

Nous exigeons l’amnistie et nous nous opposons à l’extradition de Vincenzo Vecchi. Cette Italie nous montre bien ce dont est capable la bourgeoisie pour s’en sortir. La seule solution pour y échapper est de s’organiser, de créer un courant communiste fort qui nous sort de l’impasse dans laquelle nous amène chaque jour un peu plus le capitalisme.

Liberté pour Vicenzo Vecchi et tous les prisonniers politiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.