[Sur les piquets de grève] La santé n’est pas une marchandise !

A l’appel de différents collectifs et syndicats, les personnels soignants de nombreuses hôpitaux psychiatriques du département se sont réuni.e.s ce lundi devant l’Agence Régionale de Santé pour protester contre les coupes budgétaires, la dégradation des conditions de travail et de soin. Les politiques d’austérité pèsent tout particulièrement sur le secteur de la santé mentale, trop pour rémunérateur pour la cupidité des capitalistes qui pourtant s’échinent à le rendre rentable (suppressions de postes, de lits, externalisation de nombreux services et autres économies morbides). Ainsi, le manque criant de moyens comme la pression permanente exercée sur les travailleuses et travailleurs par leur hiérarchie deviennent les conditions « normales » d’exercice de la psychiatrie. Contre cette sinistre course à la rentabilité, de nombreuses mobilisations commencent à voir le jour. Dans le Rhône, à la suite de plusieurs journées de grèves à l’hôpital psychiatrique du Vinatier depuis novembre, de nombreux collectifs de soignant.e.s ont vu le jour qui espèrent impulser une mobilisation de plus grande ampleur.

< >

Réagissez