L'armée c'est une grande famille

2014-06-13-0078_opt
Alors que le gouvernement veut augmenter le budget de la défense de 3,8 milliards d’euros, prenant l’argent sur le dos du logement et de la santé car dans les régimes capitalistes il est plus important de faire la guerre que de soigner et de loger les travailleurs et travailleuses – le quotidien anglais The Guardian révèle que, en échange de nourriture, des enfants centrafricains se sont fait violer par quatorze soldats de l’armée française en décembre 2013.
Les élus de tous les partis essaient de minimiser l’affaire voire même, dans le cas de Chevênement, de justifier la pédophilie quand elle est « en contact avec une population malheureuse ». 
Surtout, la question de savoir si ces faits sont habituels ou classiques n’est jamais apparue. Pourtant, le nombre de personnes impliquées (14 !) empêche de penser que ceci soit le fait de déséquilibrés. Le temps de réaction du gouvernement français, qui s’apparente à une volonté de cacher les faits et donc de protéger les violeurs, devrait également poser question. Il est aussi intéressant de savoir que ce n’est pas la première fois que des membres de l’armée française sont accusés de viols. Ainsi, au Rwanda, des femmes ont porté plainte contre des soldats. Leur plainte n’avance pas, l’armée française refusant de dévoiler les noms afin de protéger les violeurs.
Hélas, les viols, leur justification ou la diminution de la gravité de ces actes ne sont pas limités à l’armée ; souvenons-nous, par exemple, de l’affaire DSK où Jack Lang avait affirmé qu’il n’« y avait pas mort d’homme », diminuant par là même la gravité des faits reprochés.
Selon les statistiques officielles, 16% des femmes et 5% des hommes auraient subi un viol en France. Loin d’être un détail, le viol est un fait incontestable de violence sexuelle, violence institutionnalisée dans l’armée française – que l’État l’admette ou non !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.