Appel pour l'union des révolutionnaires !

Nous avons été un certain nombre d’organisations à réagir après les attentats de la semaine dernière en refusant l’union nationale. Il ne s’agit pour autant pas de minimiser ces actes, que rien ne saurait
justifier, atténuer ou excuser. Face aux impérialistes, à la bourgeoisie, à l’extrême-droite – religieuse ou non -, il nous semble essentiel de nous organiser, en tant que révolutionnaires. Chacun dans notre coin nous avons essayé de diffuser nos positions et force est de constater que ces dernières ont été noyées par la puissance du discours officiel. Dans la période actuelle, sortir de l’émotion et prendre du recul est impératif afin de défendre nos intérêts de classe. C’est la raison pour laquelle nous devons nous montrer unis. Les attentats perpétrés la semaine dernière serviront dans les semaines à venir de prétextes aux politiques sécuritaires nationalement autant qu’aux interventions impérialistes.

Afin de nous rendre plus audible, nous proposons de nous réunir autour des axes suivants:

  • – refus de l’union nationale
  • – refus des interventions militaires impérialistes
  • – refus des politiques sécuritaires
  • – refus du racisme, de l’islamophobie et de l’antisémitisme
  • – refus des politiques économiques capitalistes
  • – refus de l’extrême-droite religieuse ou non et des théories du complot

Nous pourrions sortir de cette rencontre avec une plateforme commune, des outils de diffusion mutualisés (page facebook, site internet, tracts communs, rassemblements, etc…)

Nous proposons donc un rendez-vous le 23 janvier à 19h à Paris (lieu à venir). Pour les camarades dans l’impossibilité de se déplacer, une vidéo-conférence pourra être mise en place.

One thought on “Appel pour l'union des révolutionnaires !

  1. Camarades,
    Concernant votre appel, si nous sommes d’accord sur l’analyse de la situation et la dénonciation de l’Union nationale, l’important pour nous est de pouvoir offrir une perspective aux masses. Concrètement sur la situation, l’important pour les travailleurs est de faire voler en éclat cette union nationale et de combattre notre propre impérialisme en avançant une perspective de Front unique. Car si la perspective de la révolution socialiste est la seule issue bien évidemment, elle n’est pas immédiatement préhensible par la classe ouvrière ouvrière aujourd’hui, que ce soit en France ou ailleurs dans le monde, excepté pour une poignée de militants. 2 mots d’ordre nous paraissent donc essentiels à avancer en direction des représentants des partis ouvriers bourgeois et ce dans une perspective de mobilisation de la classe ouvrière à savoir :
    – A bas les frappes aériennes en Irak et retrait des troupes françaises du Moyen-Orient et d’Afrique ; non aux interventions impérialistes
    – A bas toutes les mesures d’atteinte à la liberté d’expression et d’organisation, contre les lois liberticides, retrait de la loi Cazeneuve
    Les mobilisations de la classe ouvrière doivent s’ordonner sur ces mots d’ordre de rupture avec l’Etat bourgeois. Il existe une majorité de députés du PS et du Front de gauche à qui la classe ouvrière doit imposer ces revendications. Si toutes les organisations se réclamant de la révolution faisaient converger leurs forces en direction de l’Assemblée nationale sur ces mots d’ordre ce serait un appel important pour la mobilisation des travailleurs.
    Notre dernière déclaration au sujet des attentats est en ligne sur notre site. Au delà des formulations, c’est bien de l’objectif (non aux interventions impérialistes de tout ordre) et du moyen d’y parvenir (contraindre la majorité de députés PS et FdG à refuser de voter les interventions impérialistes et les lois liberticides) qui nous semble importants d’avancer pour que les masses puissent s’en saisir, dans la situation d’aujourd’hui.
    A vous lire,
    Salutations fraternelles,
    Le groupe Révoltes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.