La loi Macron ne doit pas passer !

macronAprès avoir porté de rudes coups aux protections des salarié-e-s face aux licenciements collectifs et aux moyens de défense individuels face aux torts subis (ANI*), après avoir amoindri significativement les droits à la retraite et à l’indemnisation du chômage, le gouvernement annonce, avec la loi Macron, une nouvelle batterie de mesures visant à satisfaire les capitalistes en détruisant nos conditions de vie et de travail. 
        
Travail de nuit et du dimanche, licenciements collectifs encore plus faciles, abandon des visites médicales obligatoires des salariés, travail gratuit des handicapé-e-s, dépénalisation des infractions les plus graves au Code du travail, remise en cause des prud’hommes, abandon des protections visant les apprentis mineurs : cette loi est un condensé d’attaques d’une rare violence contre notre classe.
Elle constitue un nouveau pas dans le plan d’offensive bourgeoise visant à liquider les conquêtes ouvrières.
Face à celui-ci, il serait illusoire d’attendre des directions nationales syndicales un plan de lutte qui serait différent de ceux qui ont conduit à l’échec les mobilisations pour les retraites et contre l’ANI. Il faudra le leur imposer. A la base, organisons partout des réunions unitaires d’information et de mobilisation. Fédérons nos luttes et unifions nos efforts pour infliger une défaite au gouvernement, imposons le retrait de la loi Macron et passons à la contre-offensive !
* = Voir résumé de l’accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.