Victoire pour notre camarade Saïd Niroumand !

graffitis-nars-2133Ce vendredi 5 décembre 2014 nous avons eu l’immense joie d’apprendre que la Cour National du Droit d’Asile a répondu positivement à la demande de droit d’asile de notre camarade Saïd Niroumand.

Cette victoire est la victoire de tout le monde. C’est le résultat de cinq ans d’une lutte portée par des centaines de militants. Nous remercions toutes celles et ceux qui, par leurs signatures, leur engagement dans les associations, les syndicats, les organisations et partis politiques, ont soutenu Saïd dans ses démarches.

Le parcours de Saïd est similaire à celui de centaines de milliers de sans-papiers, privés de tout droit, sans possibilité de travailler, d’avoir un logement, d’étudier : en un mot, de vivre. En France, le droit d’asile est presque systématiquement refusé lors de la première demande, laissant les gens dans une précarité et un isolement terrible.

La réforme du droit d’asile de 2013, portée par Manuel Valls, a conduit à l’accélération des procédures, provoquant des refus arbitraires, déniant tout respect des droits des demandeurs d’asile. C’est ce qui était arrivé notamment à Saïd lors de ses demandes à l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides.

Le régime iranien, pays d’origine de Saïd, a élu Rohani aux dernières élections présidentielles – un soi-disant « réformiste ». Pourtant, les exécutions, l’oppression des femmes – allant jusqu’aux attaques à l’acide, la répression politique et syndicale s’accentuent. Avec 852 exécutions ces quinze derniers mois, l’Iran détient le triste record du taux d’exécution rapporté au nombre d’habitants le plus important au monde.

Vivre sans autorisation en France signifie exploitation, travail sous-payé, préjugés racistes, et ce au profit de centaines d’entreprises qui s’enrichissent sur le dos des travailleurs, les utilisant sans vergogne pour les jeter ensuite.

Ni l’État, ni les capitalistes ne décideront de notre vie : soyons maîtres de notre destin !

Notre victoire nous donne de l’espoir. C’est en étant unis, solidaires, organisés dans un combat de longue haleine que nous avons pu gagner. Ne nous arrêtons pas en si bon chemin et construisons ensemble la lutte pour la régularisation de tous les sans-papiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.