RSA, moins belle la vie !

Gros-poisson-mange-le-petit-poisson

Souvent nous pouvons entendre ici et là qu’il est plus facile, en France, d’être chômeur ou, mieux encore, au RSA plutôt que de travailler. Que les profiteurs n’ont aucune raison de se lever le matin (c’est bien mal connaître les obligations dues au chômage) puisqu’ils gagnent presque autant (certains oseront davantage) d’argent que les travailleurs qui triment.
Cette supposition dont certains médias sont les relais n’a qu’un but : diviser pour mieux régner. Lorsque les petits se tapent entre eux, lorsque le travailleur regarde celui qui est encore plus pauvre que lui, cela l’empêche de regarder celui qui profite de son travail : le bourgeois. Mais au delà de ce déplacement de la lutte de classe vers une lutte contre les plus pauvres -prenant bien souvent une tournure de lutte nationaliste-chauvine, pleine de racisme- cette impression est totalement fausse.

celib

Prenons les chiffres publics. Les 10% plus riches gagnent 733% de plus que les 10% les moins riches de la population française et 283% de plus que le salaire médian. Certains nous rétorqueront alors que les impôts sont tellement forts que cet écart est bien réduit, ou que la majorité de la population gagne quand même bien moins que 58 700€ par an. Et ils auront parfaitement raison. Calculons donc ce qui est comparable, le revenu des gens, agrémenté des aides et des retenues sur salaires (impôts sur le revenu).

RSA couple

Pour une personne célibataire, nous n’avons retenu que les salaires minimum, médian et moyen, ainsi que les ressources d’une personne ne vivant que des aides de l’Etat.
Nous pouvons ainsi voir qu’une personne au SMIC gagne tous les mois 433€ de plus qu’une personne au RSA, et ce en dépit des aides qu’elle pourrait avoir. Ne parlons pas du salaire médian, qui est plus du double du RSA, ou du salaire moyen qui est 2,6 fois plus important ! Imaginez alors ce qu’est la différence avec les plus hauts salaires !
Nous pouvons alors nous rendre compte que les 10% les plus riches gagnent 4,5 fois plus que les personnes au RSA, et ce malgré les nombreuses aides !Mais, pour être plus juste, et puisque nous n’avons que les chiffres pour les foyers, nous allons considérer que les 10% les plus riches ne sont que des couples (ce qui est faux, certaines personnes seules gagnent plus de 58 700€ par an).
Mais les personnes déjà pauvres, n’ayant qu’un salaire pour deux, me direz-vous ? Et bien, ils s’en sortent tout de même bien mieux que les plus pauvres d’entre nous ! Il gagnent près d’un tiers de plus. S’il est déjà difficile de s’en sortir aujourd’hui avec le salaire médian (2723€ pour un couple), imaginez avec les minimas sociaux (621€) même si l’on prend en compte l’ensemble des aides (987,5€).
Mais ceci ne doit pas nous faire oublier que celui qui se fait de l’argent sur notre dos, c’est le grand patron, qui gagne des sommes à 5 chiffres (quand ce n’est pas à 6) tous les mois et qui essaie de nous faire croire que les plus pauvres sont les plus privilégiés pour éviter que l’on se penche sérieusement sur son cas.
La peur doit changer de camp, le capitalisme n’arrive pas à faire survivre les gens, ce régime à bout de souffle doit être renversé ou il nous basculera chaque jour davantage dans la barbarie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.