Débuts d’un soulèvement en Irak

Notre camarade Muayad Ahmed, actuellement en Irak nous a permis de traduire cette analyse qu’il a rédigé et qui a été initialement publié par Alliance for Workers Liberty en Angleterre. Pour lui la situation en Irak est sans précédent depuis 2003… Un rapport conjoint des ministères irakiens de l’Intérieur et de la Défense a confirmé les chiffres de 104 mort.e.s et de 4000 blessé.e.s – mais d’autres sources annoncent plus de 150 mort.e.s par balles et 6000 blessé.e.s dans les manifestations de ces dernières semaines. Des centaines de personnes ont été emprisonnées. Il s’agit d’une réponse violente envers des manifestations pacifiques des résident.e.s des villes irakiennes, et elle fut exécutée à dessein.… Lire la suite

Une puissance capitaliste sur un baril de poudre

Les 700 sites industriels SEVESO classés seuil haut se répartissent sur tout le territoire national. Ils se situent pour l’essentiel dans des bassins de population ouvrière. 100 de ces sites sont entourés d’une population de 100 000 habitants dans un rayon d’un kilomètre : autour des villes portuaires (Le Havre, Etang de Berre, Dunkerque etc.) ou tout près des quartiers populaires à la lisière des métropoles à l’image du sud des agglomérations Lyonnaises et Grenobloises. Nous en retrouvons également dans des territoires ruraux ouvriers comme par exemple Salaise-sur-Sanne dans la vallée du Rhône ou Carling en Lorraine. A ces sites dont le classement SEVESO seuil haut résulte de la quantité particulièrement importante de produits dangereux susceptibles de se répandre, d’exploser ou de brûler, il faut ajouter, pour apprécier l’ampleur du risque industriel sur le territoire, les centrales nucléaires, les transports de matières dangereuses et divers sites militaires qui présentent également des risques spécialement élevés.… Lire la suite

Ne battons pas en retraite !

Cette année, pour continuer sur sa lancée, le gouvernement Macron prévoit une nouvelle attaque d’ampleur contre tous les travailleur·e·s : une nouvelle réforme des retraites qui devrait être votée d’ici l’été 2020. Le gouvernement joue volontairement le flou en ne dévoilant pas complètement son projet de loi, néanmoins nous savons déjà que toutes les personnes nées après 1963 seront concernées. Le projet de loi prévoit d’instaurer un âge « pivot » de départ à 64 ans, autrement dit si vous partez à la retraite avant 64 ans votre pension de retraite sera réduite. Autre changement important, l’intégralité de la carrière sera prise en compte et non plus les 25 dernières années pour les salariées du privé ou les six derniers mois pour les fonctionnaires.… Lire la suite

Vicenzo Vecchi : liberté pour les prisonniers politiques

Vicenzo Vecchi, peintre en bâtiment de 46 ans, risque d’être extradé en Italie pour répondre à une condamnation prononcée il y a 18 ans. Alors âgé de moins de 30 ans, il avait fait parti de ceux qui s’étaient soulevés contre la venue en 2001 du G8 à Gênes. Pendant ces manifestations, les policiers italiens ont tué le 20 juillet le génois Carlo Giuliani et ont torturés le 22 de nombreux·ses militant·e·s dormant à l’école Diaz. Pourtant l’Italie de Salvini et de Di Maio préfèrent s’en prendre aux militant·e·s anticapitalistes. Vicenzo Vecchi a été condamné en 2007 pour s’être opposé aux néofascistes du Movimento Sociale Fiamma Tricolore puis en 2009 à 12 ans de prison pour son opposition à la grande messe des États capitalistes triomphants.… Lire la suite

Les vrais casseurs s’attaquent à nos retraites

  L’âge de départ à la retraite est maintenu à 62 ans selon Macron et ses sbires. Voilà un bel exemple de novlangue digne du « la guerre c’est la paix » de Big brother. Dans les faits, plusieurs pistes sont explorées pour démolir nos droits à la retraite par une réforme qui sera discutée au parlement en 2020 pour une application dès 2025. Delevoye a émis le 17 juillet dernier des préconisations dans ce sens après une séance de négociation avec les « partenaires sociaux ». L’une d’elle consiste à instaurer un système de bonus-malus autour d’un « âge d’équilibre » qui se situerait à 64 ans.… Lire la suite

Urgence sociale dans les hôpitaux

La grève des personnels de la santé dure depuis avril 2019 et touche désormais plus de 100 services sur les 650 du pays. Pour tenter d’apaiser la colère, la ministre de la Santé, Agnès Buzin a présenté vendredi 14 juin 2019 un plan qui n’est pas à la hauteur des attentes. Alors que les personnels ont besoin d’embauche, de places pour les patient·e·s, de temps pour travailler correctement elle leur propose une prime bien en deçà des besoins et de l’urgence de la situation. En attendant les flics débarquent chez les soignant·e·s comme à Lons le Saunier ou encore à Chalon sur Saône pour forcer des médecins et des infirmières à tenir leur poste.… Lire la suite

Game over? Try again

Retrouvez cet article dans le dernier numéro de notre magazine le « Jusqu’ici ». Comme beaucoup des métiers de l’informatique, le jeu vidéo, métier « cool » et « moderne » est un milieu où les luttes syndicales se font rares. Les travailleur·euse·s, passionné·e·s par leur métier mais aussi inquiets de perdre un emploi difficile à retrouver doivent bien souvent se contenter de conditions de travail peu avantageuses – quand elles sont seulement légales. Néanmoins les travailleur·euse·s de  ce milieu commencent à s’organiser et la lutte des classes retrouve progressivement ses droits au pays du capitalisme heureux. Le jeu vidéo est une industrie composée de grandes structures pouvant réunir plusieurs centaines de travailleur·euse·s produisant d’imposantes productions vidéoludique (les célèbres jeux à très gros budgets «AAA») mais aussi de moyennes et petites voire très petites structures.… Lire la suite

Algérie: le processus de néo-colonisation n’est pas achevé

Tout d’abord, comment caractériser le régime algérien aujourd’hui contesté, les formes qu’il a prise et ce qu’il a représenté au plan politique, social et économique ces vingt dernières années durant l’ « ère Bouteflika » ? Les vingt années de Bouteflika ont constitué une accélération du processus de désétatisation, un processus engagé dès les années 80. L’envolée des cours du pétrole a fourni des moyens immenses qui ont permis d’engager de grands travaux d’infrastructures sans toucher aux acquis sociaux. Ces deux décennies sont aussi celles de l’émergence spectaculaire d’une oligarchie qui pille l’argent public pour édifier de dérisoires empires économiques basés sur les importations.… Lire la suite

Une seule réponse : la matraque !

Face aux lycéen·ne·s mobilisé·e·s, aux gilets jaunes, aux profs en grève, aux habitant·e·s des quartiers révolté·e·s par les violences policières, le gouvernement, la police et la justice n’ont eu depuis quelques mois qu’une seule réponse : la matraque ! La police déploie un arsenal qui blesse, mutile voire tue – comme par exemple à Marseille Zineb Redouane, 80 ans, touchée par une grenade lacrymogène. Mais il y a pire encore : non content de trouver toutes les excuses du monde aux flics violents – et tous les torts aux victimes, Macron et son gouvernement ne cessent de renforcer les mesures contre la liberté de manifester.… Lire la suite

S’organiser, lutter, vaincre !

Partout où cela est possible, en fonction de nos forces et où nos camarades sont implantés, nous défendons une ligne fondamentale : celle de l’auto-organisation. Cette ligne s’oppose à celle des appareils traditionnels pour qui la lutte se déclenche en fonction d’un agenda rythmé par les négociations. Elle s’oppose aussi à une ligne plus volontariste qui impose à marche forcée une tactique mouvementiste qui finit, à notre sens, par épuiser les éléments les plus motivés. Le sort de la lutte de classe ne repose pas uniquement sur la bonne volonté des cadres les plus combatifs mais également sur des conditions préalables qui ne sont pas toujours au rendez-vous de l’Histoire.… Lire la suite