Le programme Table Rase 2017-2018 est sorti !

Le programme Table Rase 2017-2018 est sorti !
Les camarades de Table Rase viennent de sortir leur programme 2017 – 2018 ! Et dès ce soir 20h, vous pouvez allez voir au cinéma Opéra Ouvrir la Voix  en présence d’Amandine Gay, la réalisatrice. Le 15 novembre, Eric Aunoble parlera des communes agricoles en Ukraine en 1919 qui voulaient (elles aussi) le communisme tout de suite ! Le 29 mars, Timothée Haug, présentera une analyse de l’écologie dans les textes de Marx. En Mai, Sylvia Federici, autrice du livre Caliban et la Sorcière abordera les questions d’émancipation des classes et des genres. Bruno Astarian interviendra également dans l’année autour de son dernier livre, L’abolition de la valeur.… Lire la suite

Loi travail, loi du capital

Les dernières ordonnances de Macron visent à supprimer ce qui reste des protections du travail gagnées au cours du XXe siècle. Déplacer toujours plus les négociations du niveau de la branche au niveau de l’entreprise revient à renforcer les capitalistes dans un équilibre des pouvoirs qui joue déjà en leur faveur. L’une des ordonnances prévoit ainsi que certains accords collectifs pourront modifier les contrats de travail sans l’accord du salarié. De même, les indemnités versées en cas de licenciements effectués sans cause réelle ni sérieuse seront drastiquement revues à la baisse. Quand on sait, aussi, qu’une autre ordonnance annonce de nombreuses mesures pour contourner les syndicats, voire pour les remplacer par un seul et même Conseil Social et Économique ou par des salarié.e.s isolé.e.s, le message du gouvernement ne saurait être plus clair : tout le pouvoir aux capitalistes !… Lire la suite

La bataille pour Kirkouk: une défaite pour le prolétariat

La bataille pour Kirkouk: une défaite pour le prolétariat
Lundi 16 octobre, les chars irakiens sont rentrés dans la ville kurde de Kirkouk, menaçant sérieusement les espoirs d’indépendance pour le Kurdistan d’Irak. La ville de Kirkouk se situe à la frontière sud de la zone aujourd’hui officiellement administrée par les autorités kurdes ; à 180 kilomètres au sud de Mossoul et 100 de Erbil, la capitale kurde. La région de Kirkouk est disputée par les indépendantistes kurdes et les nationalistes arabes depuis plus de quarante ans. Auparavant, sous l’empire ottoman, Kirkouk était rattachée à la province de Mossoul, qui devint un enjeu majeur d’un conflit diplomatique entre le Royaume-Uni et la Turquie, suite à la première guerre mondiale et à la guerre d’indépendance turque.… Lire la suite

Saint-Étienne : une manifestation réussie…mais une grève à construire

La manifestation de ce mardi 10 octobre à Saint-Étienne a rassemblé 7000 personnes, soit plus que lors des deux journées d’action du mois de septembre contre la loi travail XXL. L’appel syndical a été très suivi dans la fonction publique, et la colère grandit contre les mesures vexatoires prises par le gouvernement. Mais la journée ne saurait se résumer à un mouvement concernant les seul·e·s travailleur/ses du public : la solidarité public-privé, la loi travail ou encore la politique fiscale au service de la bourgeoisie étaient particulièrement présents dans les mots d’ordre comme dans les discussions. La présence d’un cortège d’une centaine d’étudiant·e·s et de travailleur/ses précaires, si elle ne marque pas encore une entrée en masse de ces catégories dans le mouvement, montrait qu’il ne saurait pour beaucoup être question de réduire la grève à la question des baisses de salaire en cours dans la fonction publique.… Lire la suite

Ordonnances Macron : L’heure des attaques

Ordonnances Macron : L’heure des attaques
Briser les solidarités, faire baisser les salaires Au sortir de la Première Guerre mondiale et consécutivement à la Révolution russe, la loi consacre en France, dès 1919, la supériorité des conventions collectives sur le contrat de travail individuel. Au fil des ans et selon les rapports de force, ces conventions, négociées entre syndicats et représentant-e-s des employeur-euse-s ont défini les statuts des différentes catégories de salarié-e-s et fixés les salaires en deçà desquels ils et elles ne pouvaient être employé-e-s. Avec la grève générale de juin 1936, elles ont été étendues par arrêté et deviennent d’application obligatoire au plan national et à l’échelle de toute la branche professionnelle concernée.… Lire la suite

Victoire pour les grévistes de Campanile !

Victoire pour les grévistes de Campanile !
Après 43 jours de lutte, les grévistes de Campanile Tour Eiffel arrachent la victoire ! Retour sur une grève victorieuse…. Les salarié-e-s grévistes de l’hôtel Campanile Tour Eiffel ont obtenu satisfaction de leurs  revendications après 43 jours de grève. Depuis le 16 mai, elles et ils ont enchaîné les actions : rassemblements devant les différents hôtels Campanile (à la Villette, Porte de Bagnolet, Suresnes, et devant le siège du Louvre Hotels Group), interventions à la radio, à la Fête de Lutte Ouvrière, et aux réunions du Front social, que leur syndicat CGT HPE (hôtels de prestige et économiques) a rejoint, mais aussi une soirée de solidarité dans le 15ème arrondissement.… Lire la suite

Que se passe-t-il au Qatar ?

L’Arabie Saoudite et quatre pays arabes ont établi un blocus sur le Qatar qu’ils accusent de financer le terrorisme et spécialement les Frères musulmans. Trois d’entre eux ont décidé d’expulser les ressortissant.e.s qataris. Différentes tendances politiques capitalistes s’opposent, mais quelle est la voie pour les prolétaires ? Qu’est-ce que le Qatar ?  Le Qatar est une petite monarchie située dans une zone où l’Arabie Saoudite influence ses États-satellites dans la Péninsule. Il dispose des troisièmes plus importantes réserves gazières du monde qui lui permettent une certaine autonomie vis-à-vis de la puissance régionale saoudienne. Bien qu’étant l’une des économies les plus dynamiques de la région depuis 2015, la baisse des cours du pétrole et du gaz a, depuis, mis tous ses budgets en déficit.… Lire la suite

Tou.te.s dans la rue le 19 juin

A l’appel du front social, manifestation à Lyon le 19 juin à 18h au départ de Hôtel de Ville. Ne laissons pas de répit à ce gouvernement de flics et de patrons ! Nous connaissons déjà les intentions offensives de Macron contre le code du travail et nos conditions d’existence. Ne lui laissons aucun délai pour appliquer ses mesures antisociales : le temps est à la mobilisation, pas à la négociation ! La loi El Khomri permet aux accords de branche et d’entreprise de s’appliquer même en étant moins favorables aux travailleurs que le code du travail. Macron prévoit d’étendre ces abus aux salaires et au temps de travail : c’est la remise en cause du SMIC et des 35 heures.… Lire la suite

[Sur les piquets de grève] La santé n’est pas une marchandise !

A l’appel de différents collectifs et syndicats, les personnels soignants de nombreuses hôpitaux psychiatriques du département se sont réuni.e.s ce lundi devant l’Agence Régionale de Santé pour protester contre les coupes budgétaires, la dégradation des conditions de travail et de soin. Les politiques d’austérité pèsent tout particulièrement sur le secteur de la santé mentale, trop pour rémunérateur pour la cupidité des capitalistes qui pourtant s’échinent à le rendre rentable (suppressions de postes, de lits, externalisation de nombreux services et autres économies morbides). Ainsi, le manque criant de moyens comme la pression permanente exercée sur les travailleuses et travailleurs par leur hiérarchie deviennent les conditions « normales » d’exercice de la psychiatrie.… Lire la suite

Grève à Campanile: la détermination est intacte

Grève à Campanile: la détermination est intacte
À Paris, au cœur de la capitale française, les travailleuses et les travailleurs de l’hôtel Campanile, l’une des filiales de Louvre Hôtels Group, le géant du monde de l’hôtellerie, nous donnent à nouveau un bel exemple de solidarité et de détermination dans la lutte pour l’amélioration de leurs conditions de travail et contre la discrimination syndicale ! Épaulé-e-s par la CGT-HPE, les salarié-e-s de l’hôtel Campanile Tour Eiffel sont parties en grève illimitée, pour la seconde fois, le 16 mai à 9h. En effet, après la belle grève victorieuse de 28 jours de mars-avril 2016, qui s’est soldée par • la fin de la sous-traitance suite à l’internalisation des femmes de chambre, une baisse des cadences de 25%, • le passage des mensualisations des femmes de chambre de 86h67 à 108h33 et de l’aide hôtelière à 130h • deux réceptionnistes à temps complet avec une augmentation importante des salaires, • l’obtention de 75% du 13ème mois.… Lire la suite

‹ Articles plus anciens