Violences obstétricales à l’hôpital – Interview avec E.

Violences obstétricales à l’hôpital – Interview avec E.
E. n’avait pas peur d’accoucher, même si la douleur a été plus violente que ce à quoi elle s’attendait. Coucher sur le lit à partir de 9 h du matin, elle en est descendu à 5 h du matin le jour d’après. Elle est donc resté attachée au lit pendant 20 heures alors que pour une approche physiologique de l’accouchement, nombreuses sages-femmes préconiseraient de marcher. E subit des touchers vaginaux toutes les heures (environ 25 touchers vaginaux), et ce par des personnes différentes qui rentrent et sortent, alors que E est attachée à un lit. Dans une salle remplie de visages inconnus, personne n’explique à E.… Lire la suite

L’écologie sera communiste ou ne sera pas !

L’écologie sera communiste ou ne sera pas !
La fin du monde ou la fin de leur monde ? Depuis quelques mois, la théorie d’un effondrement imminent de notre civilisation essaime dans les médias et le militantisme écologique sous le nom de « collapsologie ». Cette crainte aux accents d’apocalypse est une réaction au récent rapport du GIEC du 8 octobre, annonçant que les conséquences du réchauffement climatiques pourraient s’avérer dramatiques dès 1,5°, sans attendre le seuil des 2° fixé comme limite lors de la COP 21. Or ce seuil sera atteint dès 2040 sans inversion de la tendance actuelle des émissions de gaz à effet de serre (GES).… Lire la suite

Gilets jaunes et crise politique- pour une solution ouvrière !

Gilets jaunes et crise politique- pour une solution ouvrière !
La crise politique s’est approfondi ce 1er décembre 2018. Cet approfondissement procède aussi bien des émeutes qui ont mis à sac bien des symboles de l’opulence dans les quartiers riches de Paris que de l’élargissement des affrontements dans diverses villes ouvrières. Il se manifeste encore dans le maintien et l’extension des barrages filtrants perturbant l’activité économique et dans la convergence se constatant dans plusieurs localités de « Gilets jaunes » et du mouvement syndical et enfin dans les contradictions s’aggravant au sein de la classe politique bourgeoise elle-même. La situation révèle qu’ « en bas », bien des secteurs de la société ne consentent plus à continuer comme avant ; tandis qu’« en haut », on ne peut plus, non plus, gouverner comme avant.… Lire la suite

Sorcières, sages-femmes et infirmières-interview

Sorcières, sages-femmes et infirmières-interview
Nous vous proposons une petite interview (a retrouvé également sur le site jusquici.info ) de Fanny lectrice du « Jusqu’ici » après sa lecture de Sorcières sages-femmes et infirmières édité par Cambourakis. Elle nous explique à travers cette lecture comment un savoir faire médical empirique détenu par les femmes jusqu’au Moyen-âge a été spolié par une élite masculine.  Au passage nous informons nos lecteurs que cette petite brochure fait partie de la bibliographie de Caliban et la sorcière rédigé par Sylvia Federici (féministe matérialiste pour qui les questions de classes et de genres sont intrinsèquement liées).
Alors, parle moi un peu de ce fameux livre.
Lire la suite

29 et 30 nov 2018 Mobilisation lycéenne contre la réforme Blanquer

29 et 30 nov 2018 Mobilisation lycéenne contre la réforme Blanquer
Le processus Parcoursup a approfondi une violente inégalité d’accès aux études supérieures. Les élèves venant de bac pro ou de banlieue voient définitivement se fermer les portes des grandes écoles ou des facs avec souvent comme seule réponse des formations payantes et à distance via le CNED. Par ailleurs à cause de la réforme du bac Blanquer la voie générale disparaît au profit de spécialités ce qui aboutit a trois conséquences : Les lycéen·ne·s issu·e·s des établissements les moins bien cotés seront d’autant plus discriminé·e·s ; une réduction du nombre de matières, une diminution de la culture générale (afin de former de futurs travailleur·se·s dociles…) Nous ne pouvons accepter ça !… Lire la suite

Penser l’écologie avec Marx et au-delà de Marx

Contrairement aux idées reçues, Karl Marx s’est penché de près sur la destruction des conditions naturelles d’existence causée par le mode de production capitaliste. Même si le terme écologie n’est pas encore utilisé dans un sens politique au moment où il écrit, l’idée d’une rupture de l’échange métabolique entre les hommes vivant en société et leur environnement naturel fournit un premier cadre théorique pour penser une crise écologique du capitalisme. Timothée Haug, doctorant à l’École doctorale Humanités de Strasbourg, montre dans cette introduction que la référence à Marx peut nous servir de boussole pour nous repérer dans le champ de l’écologie politique contemporain, en critiquant d’une part l’essentialisme de l’écologie profonde et d’autre part le technicisme de l’éco-modernisme.… Lire la suite

Main basse sur la santé : vers l’insécurité sociale

Main basse sur la santé : vers l’insécurité sociale
De la liquidation en cours de la sécurité sociale : Macron et le gouvernement ont clairement annoncé leur intention de vider de sa substance la « sécu », à l’instar des autres vestiges de l’État providence à la française. Selon l’INSEE, les 5 % d’hommes les plus riches ont une espérance de vie supérieure de 13 années aux 5 % d’hommes les plus pauvres, principalement en raison des conditions de travail et du renoncement aux soins pour raisons économiques. La sécurité sociale, et plus largement la question de la santé, est donc un enjeu crucial de classe. Il s’agit en même temps d’un enjeu de genre, la prise en charge de la santé et du vieillissement reposant principalement sur les femmes dans notre société patriarcale.… Lire la suite

Gilets jaunes, vers un acte 2 ?

Gilets jaunes, vers un acte 2 ?
Le 17 novembre aura lieu le médiatiquement attendu mouvement du 17 novembre des gilets jaunes : pour la première fois un mouvement décentralisé, organisé sur les réseaux sociaux, propose de bloquer les routes du pays pour protester contre une spectaculaire hausse du prix des carburants, pour partie lié à la hausse globale du coût du baril, pour partie a une hausse des taxes. Le fait que cette hausse du coût des carburants entraîne une baisse du niveaux de vie de la classe moyenne, de la petite-bourgeoisie et du prolétariat particulièrement dans les zones rurales et « rurbaine » déjà lourdement frappées par les conséquences de la crise économique rend tout à fait légitime l’expression de cette colère d’autant plus fondé que 70% des émissions mondiales de carbone sont le fait de 100 grandes entreprises capitalistes, qui elles échappent à toute vraie mesure contraignante.… Lire la suite

Pas de communisme sans planète

Pas de communisme sans planète
La destruction accélérée du vivant sous le poids de la logique même du capitalisme est aujourd’hui un des enjeux principaux qui nous est posé. Il s’agit de la survie à long terme de notre environnement et de la civilisation humaine. Cette destruction appelée parfois “écocide” se manifeste entre autre par le réchauffement climatique, l’extinction massive des espèces animales et végétales, ainsi que l’appauvrissement et la désertification des sols. Ces phénomènes n’ont de cesse de s’accélérer et même les gouvernements plus ou moins “concernés” par l’ampleur du problème sont incapables d’y répondre à cause des contradictions internes du capitalisme. La destruction accélérée de l’environnement se pose désormais comme une limite externe à la survie de ce mode de production et nous pose de plus en plus devant l’alternative suivante : socialisme ou barbarie.… Lire la suite

Sami, ex-livreur foodora

«La merde du futur»

Sami, ex-livreur foodora
Foodora cesse ses activités en France en ce début d’automne 2018. En laissant sur le carreau des milliers d’employés sous un faux statut d’auto-entrepreneur. Cette filiale du groupe allemand Delivery Hero a pourtant empoché un milliard d’euros au premier semestre 2018. A cette occasion nous vous proposons de lire ou relire l’interview que nous avions publié dans le premier numéro de notre magazine le « Jusqu’ici » intitulé « livraison à vélo, la merde du futur » Jusqu’Ici : Comment t’en es venu à bosser chez Foodora ? Sami : Quand je cherchais du taf, ce qui est assez horrible, c’est que toutes les annonces que je trouvais c’étaient des jobs de livraisons ou VTC, Uber, etc.… Lire la suite

‹ Articles plus anciens