Saint-Étienne : une manifestation réussie…mais une grève à construire

La manifestation de ce mardi 10 octobre à Saint-Étienne a rassemblé 7000 personnes, soit plus que lors des deux journées d’action du mois de septembre contre la loi travail XXL. L’appel syndical a été très suivi dans la fonction publique, et la colère grandit contre les mesures vexatoires prises par le gouvernement. Mais la journée ne saurait se résumer à un mouvement concernant les seul·e·s travailleur/ses du public : la solidarité public-privé, la loi travail ou encore la politique fiscale au service de la bourgeoisie étaient particulièrement présents dans les mots d’ordre comme dans les discussions. La présence d’un cortège d’une centaine d’étudiant·e·s et de travailleur/ses précaires, si elle ne marque pas encore une entrée en masse de ces catégories dans le mouvement, montrait qu’il ne saurait pour beaucoup être question de réduire la grève à la question des baisses de salaire en cours dans la fonction publique.… Lire la suite

Ordonnances Macron : L’heure des attaques

Ordonnances Macron : L’heure des attaques
Briser les solidarités, faire baisser les salaires Au sortir de la Première Guerre mondiale et consécutivement à la Révolution russe, la loi consacre en France, dès 1919, la supériorité des conventions collectives sur le contrat de travail individuel. Au fil des ans et selon les rapports de force, ces conventions, négociées entre syndicats et représentant-e-s des employeur-euse-s ont défini les statuts des différentes catégories de salarié-e-s et fixés les salaires en deçà desquels ils et elles ne pouvaient être employé-e-s. Avec la grève générale de juin 1936, elles ont été étendues par arrêté et deviennent d’application obligatoire au plan national et à l’échelle de toute la branche professionnelle concernée.… Lire la suite

Victoire pour les grévistes de Campanile !

Victoire pour les grévistes de Campanile !
Après 43 jours de lutte, les grévistes de Campanile Tour Eiffel arrachent la victoire ! Retour sur une grève victorieuse…. Les salarié-e-s grévistes de l’hôtel Campanile Tour Eiffel ont obtenu satisfaction de leurs  revendications après 43 jours de grève. Depuis le 16 mai, elles et ils ont enchaîné les actions : rassemblements devant les différents hôtels Campanile (à la Villette, Porte de Bagnolet, Suresnes, et devant le siège du Louvre Hotels Group), interventions à la radio, à la Fête de Lutte Ouvrière, et aux réunions du Front social, que leur syndicat CGT HPE (hôtels de prestige et économiques) a rejoint, mais aussi une soirée de solidarité dans le 15ème arrondissement.… Lire la suite

Que se passe-t-il au Qatar ?

L’Arabie Saoudite et quatre pays arabes ont établi un blocus sur le Qatar qu’ils accusent de financer le terrorisme et spécialement les Frères musulmans. Trois d’entre eux ont décidé d’expulser les ressortissant.e.s qataris. Différentes tendances politiques capitalistes s’opposent, mais quelle est la voie pour les prolétaires ? Qu’est-ce que le Qatar ?  Le Qatar est une petite monarchie située dans une zone où l’Arabie Saoudite influence ses États-satellites dans la Péninsule. Il dispose des troisièmes plus importantes réserves gazières du monde qui lui permettent une certaine autonomie vis-à-vis de la puissance régionale saoudienne. Bien qu’étant l’une des économies les plus dynamiques de la région depuis 2015, la baisse des cours du pétrole et du gaz a, depuis, mis tous ses budgets en déficit.… Lire la suite

Tou.te.s dans la rue le 19 juin

A l’appel du front social, manifestation à Lyon le 19 juin à 18h au départ de Hôtel de Ville. Ne laissons pas de répit à ce gouvernement de flics et de patrons ! Nous connaissons déjà les intentions offensives de Macron contre le code du travail et nos conditions d’existence. Ne lui laissons aucun délai pour appliquer ses mesures antisociales : le temps est à la mobilisation, pas à la négociation ! La loi El Khomri permet aux accords de branche et d’entreprise de s’appliquer même en étant moins favorables aux travailleurs que le code du travail. Macron prévoit d’étendre ces abus aux salaires et au temps de travail : c’est la remise en cause du SMIC et des 35 heures.… Lire la suite

[Sur les piquets de grève] La santé n’est pas une marchandise !

A l’appel de différents collectifs et syndicats, les personnels soignants de nombreuses hôpitaux psychiatriques du département se sont réuni.e.s ce lundi devant l’Agence Régionale de Santé pour protester contre les coupes budgétaires, la dégradation des conditions de travail et de soin. Les politiques d’austérité pèsent tout particulièrement sur le secteur de la santé mentale, trop pour rémunérateur pour la cupidité des capitalistes qui pourtant s’échinent à le rendre rentable (suppressions de postes, de lits, externalisation de nombreux services et autres économies morbides). Ainsi, le manque criant de moyens comme la pression permanente exercée sur les travailleuses et travailleurs par leur hiérarchie deviennent les conditions « normales » d’exercice de la psychiatrie.… Lire la suite

Grève à Campanile: la détermination est intacte

Grève à Campanile: la détermination est intacte
À Paris, au cœur de la capitale française, les travailleuses et les travailleurs de l’hôtel Campanile, l’une des filiales de Louvre Hôtels Group, le géant du monde de l’hôtellerie, nous donnent à nouveau un bel exemple de solidarité et de détermination dans la lutte pour l’amélioration de leurs conditions de travail et contre la discrimination syndicale ! Épaulé-e-s par la CGT-HPE, les salarié-e-s de l’hôtel Campanile Tour Eiffel sont parties en grève illimitée, pour la seconde fois, le 16 mai à 9h. En effet, après la belle grève victorieuse de 28 jours de mars-avril 2016, qui s’est soldée par • la fin de la sous-traitance suite à l’internalisation des femmes de chambre, une baisse des cadences de 25%, • le passage des mensualisations des femmes de chambre de 86h67 à 108h33 et de l’aide hôtelière à 130h • deux réceptionnistes à temps complet avec une augmentation importante des salaires, • l’obtention de 75% du 13ème mois.… Lire la suite

Présentation du CAAF Lyon

A l’automne, l’un de nos ex-militant s’est dénoncé pour des faits de viols et d’agressions sexuelles. Nous avions alors publié un texte expliquant la situation et son exclusion. À la suite, un collectif féministe non mixte (le CAAF) s’est crée sur Lyon dans le but d’organiser concrètement la solidarité et l’autodéfense entre femmes. Nous diffusons la présentation de ce collectif ainsi que la lettre ouverte à notre ancien militant publiée par le collectif. Face à nos agresseurs, autodéfense et action féministes ! Nous sommes des meufs, militantes ou non, organisées ou non, de différents milieux et horizons politiques et nous nous sommes retrouvées face à une nécessité : celle de s’organiser face à nos agresseurs.… Lire la suite

L’instabilité du capital

Monsieur Macron, Madame Le Pen et la recomposition des fronts internationaux

L’instabilité du capital
A l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, on sait qu’Emmanuel Macron affrontera Marine Le Pen dans la dernière course à l’Elysée. Au-delà des considérations spécifiques qu’il permet de faire sur l’état des forces politiques en France, il ne faut pas manquer d’analyser ce scrutin dans le cadre plus large qui est le sien : celui d’une recomposition des rapports de force internationaux sur fond de crise de la mondialisation – c’est-à-dire une crise de la forme actuelle de la circulation du capital. Même s’il est encore trop tôt pour vérifier empiriquement une tendance de long-terme, pour la première fois depuis trente ans, la croissance du commerce international s’est affaissée sous la courbe de croissance de la production en 2016.… Lire la suite

L’Empire contre-attaque

L’Empire contre-attaque
Le 6 avril les États-Unis de Trump ont tiré près d’une soixantaine de missiles sur une base militaire du dictateur Al-Assad. Ce dernier est lui-même accusé d’avoir perpétré une attaque chimique meurtrière à Khan Sheikhoun qui aurait fait jusqu’à 86 morts. Si le président syrien et son soutien russe sont responsables de cette nouvelle atrocité contre la population, les bombardements américains n’ont rien à envier à cette politique criminelle. Apparemment, pour Trump, refuser d’accueillir des Syrien.ne.s aux États-Unis n’empêche pas de les faire bombarder chez eux. Dans la même veine, l’armée états-unienne a laché le 13 avril une bombe de 10 000 kilos sur l’Afghanistan… Qui pourra encore croire à des « frappes chirurgicales » après cela ?… Lire la suite

‹ Articles plus anciens